Site officiel de la Ville de La Tranche sur Mer

Accueil > La Commune > Historique > Le Combat De La Fregate "La Seine" 29-30 Juin 1798

Le Combat De La Fregate "La Seine" 29-30 Juin 1798

La flotte anglaise impose un blocus impitoyable. Les vaisseaux anglais sont partout, notamment dans le Pertuis Breton où "ils enlèvent chaque jour des navires au commerce", note le commissaire de la Marine à St-Martin-de-Ré.
Revenant de l’Ile de France (île Maurice) avec 250 passagers et 150 soldats du régiment de Pondichéry, la frégate "La Seine" est poursuivie par deux divisions anglaises.

Durant toute la nuit (11-12 Messidor An VI) un combat acharné oppose "La Seine" à 3 frégates ennemies, à la Pointe du Grouin où les 4 navires s’échouent. Démâtée, ses poudres noyées, son équipage décimé, "La Seine" doit amener son pavillon, après avoir coulé "La Pique" et endommagé gravement le "Jason", qui coulera un peu plus tard.

Les Anglais reviennent pour brûler les restes de "La Pique" et renflouer "La Seine", qu’ils emmènent à la remorque jusqu’à Portsmouth. Au bruit du combat, le général Travot (qui a capturé Charette) se rend en personne à La Tranche.

Emmené en captivité en Angleterre mais bientôt libéré, "en égard au courage malheureux", le capitaine Bigot, qui commandait " La Seine" est accueilli triomphalement en France. Le Directoire le cite à l’ordre de la Nation et lui offre des armes d’honneur, après qu’un Conseil de Guerre l’ait blanchi de toute responsabilité dans la perte de son navire. "La Seine" continuera sa carrière sous pavillon anglais et finira par faire naufrage sur les côtes bataves (hollandaises).

 

Suivez nous sur