Site officiel de la Ville de La Tranche sur Mer

Accueil > La Commune > Historique > Le Xix Ème Siècle Et Le Début Des Bains De Mer

Le Xix Ème Siècle Et Le Début Des Bains De Mer

1811 : établissement du 1er cadastre, sous le 1er Empire. (2ème cadastre en 1846).

En 1818 et 1829 les Tranchais demandent au Préfet la réparation d’une muraille (abri longitudinal, une des nombreuses tentatives d’établir un port, toutes vouées à l’échec suite aux attaques de la mer) afin de favoriser l’exportation de leurs denrées (ails, oignons, échalotes, pommes de terre, haricots). Un trafic important passe par les ports de Moricq et de l’Aiguillon, que l’on rejoint en barque par l’acheneau, avant l’ouverture de la route de la Faute en 1897.

En 1831, construction du fanal du Grouin. En 1866, édification de la jetée de la Pointe du Chiquet (entre temps, l’Auberge de la Côte est partie à la mer) et du phare du Grouin (dynamité par les Allemands en 1944). Sous la Restauration, début de la mode des bains de mer. Construction de la 1ère villa en 1848 par le banquier luçonnais Eugène Daviau, suivi par la bourgeoisie luçonnaise (Phélippon, négociant, Vrignaud, distillateur, Daviau, notaire…). Démarrage du tourisme balnéaire sous le II ème Empire avec un "casino" (vers la Baie d’Aunis), des fêtes d’été avec courses d’ânes, l’érection d’une fontaine ferrugineuse (à l’entrée de la Savinière) en 1890 (détruite par les Allemands en 1943).

Le XIX ème siècle voit aussi la plantation de la forêt domaniale (pins maritimes) et d’oyats, afin de fixer les dunes.

En 1899, l’explorateur Emile-Arthur Thouar, d’origine rhétaise, fonde un Syndicat Agricole, qui connaîtra une vie éphémère et mouvementée (guerre ouverte avec les négociants). Les cultivateurs, pour la plupart très pauvres, produisent blé, froment, orge, avoine, fèves, haricots, ail, oignons, échalotes, pommes de terre (dont la fameuse "bleue de La Tranche", très appréciée Outre-Manche). Ces cultures ne sont possibles qu’avec l’apport de goémon, que l’on récolte sur l’estran aux grandes marées, deux fois par an (la coupe du "sart" est très réglementée et donne lieu à des fêtes au pays).

 
Juillet 2010 Proximit Agency