Site officiel de la Ville de La Tranche sur Mer

Accueil > La Commune > Les chiffres > En passant par... La Tranche-sur-Mer

En passant par... La Tranche-sur-Mer

Développement durable, écotourisme et qualité de vie sous le soleil de la "petite Californie" Qui ne l’a pas arpentée depuis quelque temps risque de ne plus la reconnaître : forte de ses 300 jours d’ensoleillement, boostée par l’ambitieux programme municipal d’embellissement et d’équipement, La Tranche-sur-Mer se donne des airs de "petite Californie" ! "La commune déclinait plus qu’elle n’évoluait, perdait de sa clientèle touristique. Depuis 2008, la nouvelle municipalité s’est engagée dans le changement de cette image. Notre principale ressource résidant dans le tourisme notamment saisonnier, nous avons voulu investir, rattraper le retard accumulé, réinventer une cité dynamique, moderne, animée, écotouristique, y améliorer la qualité de vie de tous, habitants, résidents, touristes, visiteurs", expose le maire...

À deux pas, voisinant l’office de tourisme, une nouvelle halle commerciale de 800 m2 a ouvert ses portes en 2011. De plus, la restructuration de l’alimentation adjacente a permis la percée d’une ruelle piétonne, laquelle accueille désormais plusieurs commerces et appartements.

Voirie et circulation sont au cœur de grands travaux réalisés ou en cours. Ainsi, nombre de rues, places et avenues ont été ou vont être aménagées et rénovées. Un nouveau plan de circulation a été mis en place, des parkings et des stationnements payants aménagés en centre-ville et en périphérie, afin de faciliter l’accès aux plages et aux rues commerçantes. Objectif : améliorer le cadre de vie locale, et "sortir" progressivement les véhicules du centre, au profit des déplacements doux.

> La nouvelle halle jouxte l’Office de tourisme de La Tranche-sur-Mer

Le dispositif est complété par de nombreux aménagements pour piétons et cyclistes (sites partagés, pistes cyclables, promenades pédestres, voies piétonnes...), la création d’une fourrière automobile et l’instauration de nouveaux moyens de déplacements collectifs :

•créé en 2008, le FUN BUS, service gratuit de minibus, assure en juillet-août une rotation toutes les demi-heures entre La Tranche-La Grière-La Terrière, de 10h à 0h05. Les navettes desservent tous les quartiers ainsi que les plages. Hors saison estivale, le Fun Bus effectue ses rotations mardi, jeudi et samedi matins ;

•en complément, une navette gratuite circule sur des portions plus courtes. Enfin, des services spéciaux (ADMR, ADPA) assurent la prise en charge des personnes âgées et à mobilité réduite... Les multiples voies du développement durable

> Premier contact avec le Parc du Marais poitevin

"Un appui fort, des conseils pour notre politique environnementale", telle est l’attente de Serge Kubryk au regard de la récente adhésion de la commune au Parc interrégional du Marais poitevin. Un premier contact a eu lieu avec les élus locaux et l’association "l’Estran tranchais" et des pistes de travail lancées, notamment l’organisation, cet été, d’un chantier de jeunes européens et d’animations liées à la restauration de l’écluse.

Outre les dispositions évoquées, le développement durable tranchais s’avère volontariste et protéiforme :

•Contrat Environnement Littoral signé avec le Conseil général de la Vendée : construction de trois bassins de décantation des eaux pluviales, traitement des lisières forestières, réhabilitation du Pavillon de l’Aunis et aménagement des abords, élaboration d’un plan vert.

•Dans le cadre du Plan vert, fleurissement-végétalisation du centre et des quartiers, objectif de 2ème fleur au concours régional des villes et villages fleuris, désherbage manuel/ thermique tendant vers "zéro phyto".

> La Belle Henriette, nouvelle Réserve Naturelle Nationale

Plan Climat Énergie Collectivités conventionné avec le SYDEV, pour maîtriser et économiser l’énergie dans les bâtiments communaux.

•Règlement Local de Publicité afin d’harmoniser les enseignes et pré-enseignes et d’éviter leur prolifération...

•Nombreuses balades et activités découvertes parmi lesquelles le circuit d’interprétation "Rando-Dune" sur le littoral dunaire, ou un parcours santé pleine nature de 1,7 km ponctué de 18 agrès en forêt... Et le maire de rappeler que "la Belle Henriette est devenue Réserve Naturelle Nationale en 2011 (340 hectares, dont 200 à La Tranche-sur-Mer et 140 à La Faute-sur-Mer) : Nous comptons y développer un écotourisme pédagogique avec le futur gestionnaire, en lien avec les autres réserves et le Pôle des Espaces Naturels du Marais poitevin à Saint-Denis-du-Payré. D’autre part, nous envisageons un musée de la nature dans une maison située sur la Réserve, point de départ de promenades..."

Une cité à vivre à l’année comme en été

> L’Office de tourisme de La Tranche-sur-Mer et sa salle d’exposition en étage

2 458 ha, une population permanente de 2 900 habitants, mais 9 000 résidences secondaires et 110 à 120 000 touristes accueillis chaque été : la commune est surclassée dans la "catégorie stations touristiques de 40 à 80 000 habitants."

Côté logement, pas de sur-densification à prévoir. "Il est prévu la mise en place d’un Plan Local d’Urbanisme, avec incidence PPRI (risques d’inondation). Le foncier n’est pas extensible et nous entendons améliorer notre cadre de vie sans le dénaturer. Un rythme d’une centaine de maisons par an dans la décennie à venir est envisageable, en réduisant les emprises et en adaptant les habitats ad hoc. Et pour les anciens, sont programmées 7 maisons "Foyer-Soleil" et l’extension de 12 lits à l’EHPAD."

Côté tourisme, la station balnéaire dispose de solides atouts avec ses 13 kms de plages, l’office de tourisme*** et sa salle d’exposition temporaire, les labels Pavillon Bleu d’Europe et Famille Plus (associé au dispositif "P’tit Mousse" pour les animations enfants), le centre aquatique l’Auniscéane, la promenade bois de la plage centrale, l’offre pléthorique en termes de renseignements, hébergements et activités de toute nature...

Mais pas question pour La Tranche-sur-Mer de jouer les belles endormies passé l’été : "le développement écotouristique et l’amélioration de la qualité de vie locale doivent répondre à nos objectifs :

•nous adapter aux demandes nouvelles de la clientèle touristique et élargir la fréquentation hors-saison,

•séduire de nouveaux arrivants actifs de la périphérie régionale et conserver nos jeunes,

•inciter les propriétaires de résidences secondaires à séjourner plus régulièrement voire à envisager leur retraite ici,

•et bien entendu, offrir à tous les meilleurs services et équipements."

> Vue aérienne de La Tranche-sur-Mer et ses plages

Côté équipements, la commune connaît par contre un développement sans précédent. Qu’on en juge :

•construction d’un Pôle Culturel et du Cinéma Agnès Varda (projecteurs numériques 3D et système de liaison satellitaire), parfaitement intégrés dans l’environnement dunaire et forestier,

•création d’une nouvelle Bibliothèque-Médiathèque dans des locaux modernes (120 m2 accessibles au public et 120m2 de réserves et atelier),

•multiples opérations de rénovation : mairie annexe, cantine scolaire, maison forestière, salle de sports, salle des Tamaris,

•création de la capitainerie... "Nous envisageons en outre de restructurer et d’embellir le Pavillon de l’Aunis et de ses abords, d’aménager le Parc des Floralies. Nous avançons sur un projet d’installation de centre de balnéothérapie et d’une résidence hôtelière qui seront implantés près de la piscine."

> Le complexe Pôle Culturel - Cinéma de La Tranche-sur-Mer

Le programme des animations suit cette montée en puissance et procède de la même logique de dynamisation et qualité de vie locale. À l’année, quelque 70 associations en tous genres attestent de cette vitalité socio-culturelle et sportive tranchaise, alors que les animations gratuites du vendredi et du samedi rythment les soirées estivales. En outre, la municipalité met actuellement la dernière main à son futur "Plan jeune", un vaste projet éducatif et pédagogique visant à structurer et coordonner les actions pour les jeunes...

 
Juillet 2010 Proximit Agency